NOUVEAUX WARRANTS

LE SECTEUR DES SMARTPHONE

Bourse : les fabricants de smartphones sous haute tension

Batterie défectueuse sur le Galaxy Note 7 pour Samsung, menace de redressement fiscal en Europe pour Apple déjà affecté par le ralentissement des ventes de l’iPhone. La fin de l’été est difficile pour les deux leaders du marché des smartphones. Mais l’activité reste largement profitable.

Dans un marché des smartphones ultra-concurrentiel, les deux fabricants leaders viennent d’encaisser deux chocs de nature très différente. Vendredi 2 septembre, on apprenait que Samsung (325 millions d’unités vendues en 2015) suspendait en urgence les ventes du Galaxy Note 7. En cause, une batterie défectueuse qui prendrait feu pendant la recharge selon certains utilisateurs ayant porté plainte auprès du fabricant. Ce coup dur pour le géant coréen intervient alors que se tient à Berlin l’IFA, le salon européen de l’électronique, du 2 au 7 septembre. Samsung occupe néanmoins solidement la place de numéro un mondial du secteur. Fin juillet, le groupe a dévoilé un chiffre d’affaires trimestriel de 41 milliards d’euros, en progression de 4,9% sur un an, en partie grâce aux ventes record du Galaxy S7. Depuis sa sortie en mars, plus de 16 millions de S7 ont été vendus alors que la moitié des ventes et des marges du géant électronique est réalisée dans la téléphonie. En Bourse, Samsung Electronic progresse de 22% depuis le début de l’année et de 34% sur un an.

Son grand concurrent Apple n’est pas touché actuellement par des problèmes de batterie mais son patron Tim Cook est très remonté contre la Commission européenne. Bruxelles réclame en effet 13 milliards d’euros à la firme de Cupertino pour avoir conclu des arrangements fiscaux avec l’Irlande qui s’apparenteraient à une aide publique illégale. Or, sur ces quelques 16 milliards d’euros de bénéfices réalisés par Apple en Europe et rapatriés en Irlande, le groupe californien ne paye qu’un taux d’imposition symbolique (il serait tombé à 0,005% en 2014 !). Le gouvernement irlandais et Apple ont annoncé leur intention de faire appel.

 

Ralentissement des ventes de smartphones en 2016
La firme à la pomme poursuit sa croissance mais donne quelques signes d’essoufflement. Au deuxième trimestre, les ventes d’iPhone (deux tiers des revenus d’Apple) ont reculé de 15%, au même rythme que le chiffre d’affaires qui n’est ressorti qu’à 42,4 milliards de dollars. Un ralentissement qui avait commencé au trimestre précédent et qui marquait une inflexion pour la première fois depuis 2007, année du lancement de l’iPhone. En attendant l’iPhone 7, l’action Apple gagne 1,5% depuis le début de l’année et recule de 4,2% depuis un an. Mais le parcours boursier sur cinq ans reste spectaculaire : +97% contre +50% pour Samsung.

Les ventes de smartphones vont continuer de croître en 2016 mais à un rythme plus faible qu’en 2015 : +3,2% vs. +10%. Ainsi, près de 1,5 milliard de smartphones vont être livrés cette année… Et l’écrasante majorité des appareils vendus (84%) utiliseront le système Android, le système d’exploitation développé par Google (Alphabet en Bourse gagne 1,6% depuis le début de l’année, 26% sur un an), loin devant son challenger iOS développé par Apple. Quant à Microsoft qui développe Windows Phone et commercialise la gamme Lumia depuis son rachat de la division mobile de Nokia en 2013, il ne pèse que faiblement sur le marché (8 millions de smartphones sous Windows vendus en 2015). L’action Microsoft gagne 4% depuis le début de l’année et 34% sur un an. La firme de Redmond est distancée sur ce marché par la montée en puissance des fabricants chinois Huawei (106 millions d’appareils vendus en 2015), Lenovo qui a pris le contrôle de Motorola (74 millions) tandis que le coréen LG occupe la cinquième place avec 60 millions d’appareils vendus l’an dernier. Les concurrents restent néanmoins loin derrière Samsung (325 millions) et Apple (231 millions). Dans un marché mondial qui arrive à saturation aux Etats-Unis, en Europe, et même en Chine, le moindre faux pas se paye au prix fort.

Source : Fargo, 5 Septembre 2016

 

 

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL.
 

CES PRODUITS S'ADRESSENT A DES INVESTISSEURS SPECIALISTES ET NE DEVRAIENT ETRE ACHETES QUE PAR DES INVESTISSEURS DISPOSANT DES CONNAISSANCES SPECIFIQUES. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils.

L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Société Générale n’assume aucune responsabilité à cet égard. Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.

Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le prospectus approuvé sous le n°13-644 par le 5 mars 2014 sur les sites de l’émetteur (www.sgbourse.fr) et de l’AMF (www.amf-france.org).

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans cer tains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportent pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits peuvent intégrer un effet de levier qui amplifie les mouvement de cours du sous-jacent, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas, y compris sur de très courtes périodes d'investissement. L'investisseur est exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi (mais pas au-delà).

Risque de crédit : En acquérant ces produits (certificats), l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement  (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l'indice du sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d'un indice ou d'un panier, lorsqu'il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de chane entre cette (ces) devise(s) et l'euro ou tout autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Les produits font l’objet de contrats d’animation qui visent à  assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions  normales de marché et de fonctionnement informatique.

Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation les produits, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé des produits peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT À AUCUN MOMENT ÊTRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NÉGOCIÉS, NANTIS, EXERCÉS, REMBOURSÉS, TRANSFÉRÉS OU LIVRÉS, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS- UNIS NI À DES RESSORTISSANTS DES ÉTATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU À LEUR PROFIT, ET LA NÉGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ÉTÉ APPROUVÉE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale - Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris - La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris - 552 120 222 RCS de Paris - Numéro APE : 651C - Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l'ACPR. 

Pour retrouvez toutes nos thématiques
Cliquez ici
En savoir plus sur les Warrants
Cliquez ici
Découvrez l'ensemble de nos Warrants
Voir les produits

Contactez-nous

Besoin d'une aide ou d'un conseil, contactez-nous!

???contactus???